Loading...

Alfred de VIGNY – Jolie lettre amicale à Guillaume Pauthier (1827)

Lettre autographe signée adressée à Monsieur Pauthier – [Paris], 8 mars 1827 – 2 pp. ½ in-8, adresse et marque postale.

 

« Je ne puis tranquillement vous voir perdre vos plus belles années dans l’oisiveté. Perdre sa jeunesse c’est perdre toute sa vie. »

500

1 en stock

1 en stock

Alfred de VIGNY (1797 – 1863) – Poète

Lettre autographe signée adressée à Monsieur Pauthier – [Paris], 8 mars 1827 – 2 pp. ½ in-8, adresse et marque postale.

Lettre d’encouragement à son ami Guillaume Pauthier

« Je prends la première plume que me laissent les médecins pour vous remercier de votre souvenir, de votre exactitude et de vos notes. L’une d’elles me sera utile. Je regrette peu les conspirations qui n’eussent pas été à la louange de l’armée, cependant j’en ai trouvé quelque trace dans les ordres du jour mais sous Menou. – Je sors à peine d’une fluxion de poitrine assez grave, qui me condamne à une odieuse paresse. Quand vous viendrez à Paris ne manquez pas de venir me voir, je veux vous gronder. Je ne puis tranquillement vous voir perdre vos plus belles années dans l’oisiveté. Perdre sa jeunesse c’est perdre toute sa vie. Vous devez préparer vos ailes pour prendre votre essor quand viendra le temps de votre liberté qui s’approche.

Remerciez Mr le général W. de ce qu’il dit de flatteur sur mes œuvres je sais ce que va[ut] son suffrage et j’en suis fier. Je n’ai fait encor que des essais mais j’ai des projets pour plus que la vie d’un homme. – adieu venez me voir et croyez à mon sincère attachement. »

Poète et orientaliste, Jean-Pierre Guillaume Pauthier (1801-1873) fut l’ami de Vigny pendant près de quarante ans et son exécuteur testamentaire. Les deux hommes s’étaient rencontrés dès le régiment, sous le drapeau du 55e de ligne, où Vigny était capitaine. Il publia plusieurs ouvrages sur la Chine et l’Inde et traduisit Marco Polo et Confucius.

L’année 1827 est une année charnière pour Alfred de Vigny : l’année 1826 avait vu paraître ses Poèmes antiques et modernes ainsi que Cinq-Mars, qu’il venait d’enrichir dans sa 3e édition de sa théorie du roman historique. C’est également en 1827 qu’il se résout à quitter définitivement l’armée pour entrer résolument dans la vie littéraire.

Petites déchirures dans deux angles, un mot touché, voir photos.