Loading...

André GIDE – Important manuscrit autographe signé (1911)

Important manuscrit autographe signé intitulé « Mœurs littéraires : autour du tombeau de Catulle Mendès. Nouveaux Prétextes. 1911 » – 10 pp. ½ in-4.

 

« N’importe ! Mendès aura son monument. Pourquoi pas ? Nous avons déjà bien celui d’Armand Silvestre ! »

2 400

1 en stock

1 en stock

André GIDE (1869 – 1951) – Écrivain, prix Nobel 1947

Important manuscrit autographe signé intitulé « Mœurs littéraires : autour du tombeau de Catulle Mendès. Nouveaux Prétextes. 1911 » – 10 pp. ½ in-4.

Manuscrit définitif publié en 1911, comportant de nombreuses notes au crayon destinées à l’imprimeur. Le texte se compose de 10 pp.½ sur papier ligné de bleu, avec ratures, surcharges, corrections et béquets. Un des feuillets manuscrits est rédigé d’une autre main, sous la dictée. Les feuillets sont reliés dans un plein cartonnage vert glacé à la bradel.

Il s’agit d’une intéressante et violente critique dirigée contre Catulle Mendès ; Gide reprochant à Clarétie et surtout à Brisson les éloges publiés dans les Annales envers un poète qui n’a fait que renchérir sur ce que Gauthier et Banville pouvaient avoir de factice. Gide critique les jugements des écrivains contemporains, tels Hervieu, Verlaine, Mirbeau, France, Zola ou Saint-Georges de Bouhélier.

Le manuscrit propose en épigraphe ces mots de Montesquieu :

« On ne saurait croire jusqu’où est allée dans ce siècle la décadence de l’admiration »

et se clôt par un commentaire définitif :

« N’importe ! Mendès aura son monument. Pourquoi pas ? Nous avons déjà bien celui d’Armand Silvestre ! »

 

Bon état général, quelques traces d’encre dues à la provenance, voir photos.