Loading...

Charles de GAULLE – Belle lettre autographe signée sur la Syrie (1931)

Lettre autographe signée adressée à Mon Général [Bigault de Granrut] – Paris, 14 Square Desaix, 30 décembre 1931 – 2 pp. grand in-4 (21 x 27 cm), mention de réponse au crayon du destinataire.

 

« On n’a à Paris que des nouvelles très vagues de ce qui se passe en Syrie à propos des élections. Sans doute sont-elles terminées après quelques bagarres plus ou moins sanglantes »

3 400

1 en stock

1 en stock

Charles de GAULLE (1890 – 1970) – Militaire, homme d’État et écrivain

Lettre autographe signée adressée à Mon Général [Bigault de Granrut] – Paris, 14 Square Desaix, 30 décembre 1931 – 2 pp. grand in-4 (21 x 27 cm), mention de réponse au crayon du destinataire.

Belle lettre écrite à un moment charnière dans la carrière du futur Général de Gaulle, évoquant notamment les troubles en Syrie

« Je vous prie de bien vouloir accepter les vœux très respectueux et très sincères que je forme pour vous et pour la construction de votre glorieuse et féconde carrière. Je me permets d’ajouter à ces souhaits l’expression de ma reconnaissance pour la bienveillance que vous m’avez montrée et dont le souvenir me demeure toujours très précieux.

On n’a à Paris que des nouvelles très vagues de ce qui se passe en Syrie à propos des élections. Sans doute sont-elles terminées après quelques bagarres plus ou moins sanglantes. Du moins sait-on que l’ordre n’a pu être rétabli à Damas qu’après l’intervention de nos troupes mais qu’à peine cette intervention se fut elle produite et tout est revenu en place.

Je vous prie d’accepter, mon Général, l’assurance de mon profond respect et très respectueux dévouement. J’y joins, si vous le permettez, mes respectueux hommages pour Madame de Bigault du Granrut à qui ma femme écrit, par ailleurs, ses souhaits et ses souvenirs. »

Depuis le mois de novembre Charles de Gaulle est en fonction à Paris, où il occupe un poste au secrétariat nationale de la Défense nationale. Alors chef de bataillon, il était jusqu’à cette date affecté à Beyrouth, au renseignement militaire auprès de l’État-major des troupes du Levant et avait participé à plusieurs missions dans la région, notamment dans le nord-est de la Syrie. La question syrienne lui est donc particulièrement familière.

Louis Paul Gaston de Bigault du Granrut (1872-1953) avait été promu Général de Division en 1928, puis de corps d’Armée en 1930. Comme commandant supérieur des Troupes du Levant, il eut Charles de Gaulle sous ses ordres.

À propos du futur Général de Gaulle qu’il commandait, il formulera cette appréciation visionnaire : « J’insiste sur les mérites hors pair de ce soldat qui développe par un travail constant les qualités qu’il a conscience de posséder. Il sait d’ailleurs les faire apprécier avec discrétion, gardant en toutes circonstances une attitude réservée, empreinte d’une correction toute militaire. Beau soldat, ce sera un beau chef, qu’il y a intérêt pour le bien de son armée et de toute l’armée à pousser rapidement aux hautes situations où il donnera sa pleine mesure et ne décevra pas. »

 

Pli d’usage, voir photos.