Loading...

Claude DEBUSSY – Belle lettre de corrections pour “La Mer” (1905)

Lettre autographe signée « D » adressée à Gaston Choisnel – Bellevue, le 20 septembre 1905 – 1 page sur un double feuillet in-8, à l’en-tête imprimé de la Cie Internationale des Grands Hôtels.

 

Belle lettre de corrections pour La Mer

5 000

1 en stock

1 en stock

Claude DEBUSSY (1862 – 1918) – Compositeur

Lettre autographe signée « D » adressée à Gaston Choisnel – Bellevue, le 20 septembre 1905 – 1 page sur un double feuillet in-8, à l’en-tête imprimé de la Cie Internationale des Grands Hôtels.

Importante lettre apportant des corrections sur six mesures pour La Mer

« Mon cher Gaston, voici pour ta collection… :

Pages :           31 – 3ème (mesure)

                       Cla [clarinette] : ♮ à la

                       Bass [basson] :   ♮ à sol

            =         86. (6ème mesure)

                 mettre au   2e Cors (Otez la sourdine)

                                   4         (Otez la sourdine)

            =         128 (3e mesure)

                       Cla [clarinette] : à Fa

            =         128 (2e mesure)

                        Cors : à mi

Mon cordial remerciement. »

Composée entre 1903 et 1905, la création de La Mer est donnée par l’Orchestre Lamoureux sous la direction de Camille Chevillard le 15 octobre 1905 à Paris. L’œuvre reçoit un accueil mitigé, mais est devenue au fil du temps une des compositions orchestrales de Debussy les plus populaires et les plus jouées.

Compositeur et organiste, Gaston Choisnel (1857-1921) est également éditeur de musique en association avec son cousin Jacques Durand. Il réalisera la transcription pour orgue ou pour piano de plusieurs œuvres de Claude Debussy (extraits du Martyre de saint Sébastien, L’Enfant prodigue, extraits de Children’s corner, 1ère Arabesque etc.). La présente lettre fait référence aux corrections portées sur la partition d’orchestre de La Mer éditée le 15 novembre 1905.

Références : Claude Debussy Correspondance (1872-1918), page 922 , Gallimard.

Petits accidents en marge, renforts aux plis, voir photo.