Loading...

Henry CÉARD – Sur l’épineuse question d’une candidature féminine au Goncourt

Lettre autographe signée adressée à une femme de lettres candidate au jury Goncourt – Paris 20 mai 1919 – 2 pp. ½ in-folio (20 x 31 cm)., notes manuscrites complémentaires sur le dernier feuillet, à l’encre (autographes) et au crayon.

 

« Chère Madame, voici ce qui s’est passé … »

230

1 en stock

1 en stock

This is Tooltip!

Henry CÉARD (1851–1924) – Romancier et poète, membre de l’Académie Goncourt

Lettre autographe signée adressée à une femme de lettres candidate au jury Goncourt – Paris 20 mai 1919 – 2 pp. ½ in-folio (20 x 31 cm)., notes manuscrites complémentaires sur le dernier feuillet, à l’encre (autographes) et au crayon.

Démarches infructueuses pour faire aboutir une candidature féminine au jury du Goncourt

Il lui relate en détail la chronologie et les manœuvres ayant abouti à l’échec de sa candidature. C’est Émile Bergerat qui est choisi cette année-là et qui fait partie du jury qui couronne À l’ombre des jeunes filles en fleurs en décembre 1919.

« Chère Madame, voici ce qui s’est passé. Au mois de janvier, dans une réunion intime chez le Président, quatre membres dont j’étais examinèrent les conditions d’un futur scrutin. Là, il était convenu qu’en cas d’une candidature féminine, quatre voix vous étaient acquises. Dans cette hypothèse, je fus chargé de pressentir un cinquième ami dont la voix vous assurait la majorité […] »

Plis d’usage, voir photos.