Loading...

[HISTOIRE]. Louis de MARILLAC – Lettre relative au siège de La Rochelle (1627)

Lettre autographe signée du futur maréchal en qualité de maréchal de camp du gouverneur du port de Brouage, le marquis de Brézé, Urbain de Maillé – Au camp près de La Rochelle, 15 août 1627 – 1 page sur un feuillet double in-folio (29 x 21 cm), adresse au verso.

 

« Et le meilleur et le plus facile moyen est d’ôter les vivres mêmes aux huguenots de cette rivière, pour qu’ils n’en puissent recevoir »

600

1 en stock

1 en stock

Louis de MARILLAC (1572 – 1632) – Militaire, maréchal de France, il meurt exécuté en place de Grève

Lettre autographe signée du futur maréchal en qualité de maréchal de camp du gouverneur du port de Brouage, le marquis de Brézé, Urbain de Maillé – Au camp près de La Rochelle, 15 août 1627 – 1 page sur un feuillet double in-folio (29 x 21 cm), adresse au verso.

Concernant le siège de La Rochelle, notamment le passage de vaisseaux anglais de ravitaillement

« Nous avons admis que quelques vaisseaux Anglais sont passés […] il y a apparence que c’est pour aller quérir des vivres, d’autant qu’ils n’en peuvent plus avoir de La Rochelle depuis que nous l’avons bloquée. Or, cela étant il y faut pourvoir. Et le meilleur et le plus facile moyen est d’ôter les vivres mêmes aux huguenots de cette rivière, pour qu’ils n’en puissent recevoir, et par conséquent les en chasser eux-mêmes […] »

Louis de Marillac se distingue pendant la guerre contre les protestants, lors des sièges de La Rochelle (il donnera son nom à l’un des forts), de Privas et de l’île de Ré. Son action lui vaut d’être élevé à la dignité de maréchal de France en 1629, il est ensuite envoyé en Italie en qualité de lieutenant général. Il se joint son frère Michel, alors garde des sceaux, dans un complot contre Richelieu. La cabale est déjouée suite à la « journée des Dupes », le 11 novembre 1630 ; il est arrêté et jugé en mai 1631, puis condamné à mort par Richelieu en 1632.

Une réparation, plis consolidés, voir photos.