Loading...

Prosper MÉRIMÉE – Au président de la Société des Bibliophiles François (1856)

Lettre autographe signée adressée à « Monsieur & cher Président » [le baron Jérôme Pichon, président de la SBF, Société des Bibliophiles] – [Paris, 22 juin 1856], Dimanche soir – 2 pp. sur un double feuillet in-8.

 

« …le volume de la société philobiblion où le duc d’Aumale a mis un article. Quel diable de grec ont-ils pris là nos confrères !  »

200

1 en stock

1 en stock

Prosper MÉRIMÉE (1803 – 1870) – Écrivain et historien

Lettre autographe signée adressée à « Monsieur & cher Président » [le baron Jérôme Pichon, président de la SBF, Société des Bibliophiles François] – [Paris, 22 juin 1856], Dimanche soir – 2 pp. sur un double feuillet in-8.

À propos de bibliophilie et du duc d’Aumale

« Voilà quinze jours que je suis allé vous voir et toujours quelque accident vient contrarier mon projet. Je suis tout prêt à faire le bonheur de Monsieur Dessalles s’il veut s’adresser à Monsieur Abadie qui m’a confié les petits bouts de parchemin et qui en est propriétaire. C’est l’architecte de Perigueux. J’ai eu l’envie quelques temps de garder ces mss. (non pour m’amuser aux dépens d’un archéologue de Périgueux qui les avait traduits de la façon la plus bouffonne) mais je suis revenu à des sentiments plus humains et si Monsieur Abadie n’y voit pas d’obstacle je vous remettrai cette périgourdinerie. J’irai vous voir, si Dieu plaît et le grand référendaire qui me somme bien souvent de comparaître au Luxembourg. pour vous demander le volume de la société philobiblion où le duc d’Aumale a mis un article. Quel diable de grec ont-ils pris là nos confrères !
Adieu, mon cher Président, veuillez agréer l’expression de tous mes sentiments bien dévoués.
Je suis par-dessus le marché
[si] rhumatisé du bras gauche que je ne mets mon habit qu’en grinçant des dents. »

Le baron Jérôme Pichon (1812-1896) fut l’un des collectionneurs français les plus importants du XIXe siècle. En 1844, il devient président de la SBF, la plus ancienne société bibliophilique française, fondée en 1820, qui demeura très active et édita de nombreux catalogues et notices. On lui doit notamment la publication du Bulletin du Bibliophile, fondé par Charles Nodier et Joseph Techener en 1834. Prosper Mérimée en était devenu membre en 1847.

Henri d’Orléans, duc d’Aumale (1822-1897), un des fils de Louis-Philippe, est un des premiers bibliophiles de son époque. Pendant son exil en Angleterre, il fut un des membres fondateurs de la Philibiblion Society de Londres pour laquelle il publia plusieurs articles, dont à cette période des « notes et documents relatifs à Jean, roi de France, et à sa captivité en Angleterre ».

Bon état, voir photos.