Loading...

Camille SAINT-SAËNS – Sur les correspondances entre Musique et Poésie

Lettre autographe signée au dramaturge et librettiste Robert de Flers – S.l., 11 novembre 1919 – 1 page in-4, sur papier quadrillé.

 

« Les poètes qui écrivent les vers en vue de la musique ne savent pas que l’alexandrin est le vers le moins commode pour les musiciens »

500

1 en stock

1 en stock

This is Tooltip!

Camille SAINT-SAËNS (1835 – 1921) – Pianiste et compositeur

Lettre autographe signée au dramaturge et librettiste Robert de Flers – S.l., 11 novembre 1919 – 1 page in-4, sur papier quadrillé.

Belle lettre sur les difficultés à mettre les vers en musique

« Vous ne m’avez pas dit quelles sont les conditions du concours musical ; j’ai grand besoin de le savoir.

Les poètes qui écrivent les vers en vue de la musique ne savent pas que l’alexandrin est le vers le moins commode pour les musiciens, sauf quand il s’agit de choses lentes et solennelles.

Les vers trop courts sont dans le même cas ; les vers de 8 et 10 pieds sont les plus favorables, et presque tous ont fait des ribambelles d’alexandrins. Au moins, dans ceux que j’ai choisis, le vers de 8 pieds vient-il par deux fois dans la strophe rompre la monotonie […] »

 

Petits accidents marginaux, voir photo.