Loading...

Charles-Augustin SAINTE-BEUVE – Importante lettre littéraire évoquant Chateaubriand et Molière

Importante lettre autographe signée adressée à Juste Olivier – S.l., Ce jeudi 1er [février 1844, d’après une note au crayon] – 8 pp. in-12.

 

« Il est beau que le même homme qui ouvrit le siècle en 1801 par Le Génie du Christianisme soit celui qui, après quarante trois ans, fournisse encore la nouveauté »

450

1 en stock

1 en stock

Charles-Augustin SAINTE-BEUVE (1804 – 1869) – Critique littéraire

Importante lettre autographe signée adressée à Juste Olivier – S.l., Ce jeudi 1er [février 1844, d’après une note au crayon] – 8 pp. in-12.

Lettre importante qui présente de nombreuses variantes avec le texte publié dans la Correspondance, ainsi que deux lignes inédites

Le document est en grande partie consacré à la séance houleuse de le Chambre du 28 janvier 1844, dans laquelle Berryer et Guizot se sont affrontés au sujet des manifestations des légitimistes à Londres au cours du mois de novembre précédent.

Sainte-Beuve raconte la démission de Salvandy, les interventions de Villemain, et poursuit :

« L’Histoire de l’abbé de Rancé par Chateaubriand est décidément sous presse, et on l’aura cet hiver. Il est beau que le même homme qui ouvrit le siècle en 1801 par Le Génie du Christianisme soit celui qui, après quarante trois ans, fournisse encore la nouveauté à la saison 1844.
Il y a eu l’inauguration de la statue de Molière […] on a fait du discours en plein air par un froid très vif. Mr Arago qui pérorait le dernier, ayant retenu l’assemblée près d’une demi-heure, un plaisant a dit qu’on voyait bien que son discours, avait été fait au bureau des longitudes. Le soir on jouait Tartuffe et Le Malade Imaginaire à tous les théâtres, c’était une fête populaire.

– Une cérémonie plus triste et très solennelle a été l’enterrement de Charles Nodier. Il y avait foule et des regrets universels. Cette mort de Nodier fait une troisième vacance à l’Académie française : Campenon, Casimir Delavigne et Nodier. Les candidatures sont de plus en plus nombreuses et animées. Le monde, les Salons prennent parti pour ou contre les candidats. Vigny, Sainte-Beuve, Saint-Marc Girardin se trouvent aux prises, et leur nom, leurs titres sont tiraillés, débattus en tous sens. On aime et on aimera toujours en France ces sortes de comparaisons, de luttes littéraires et de tournois […]

– Il y a peu de volumes de vers Odes et poèmes de Victor de Laprade : c’est ce qu’il y a de plus distingué, de plus élevé depuis longtemps […] » Etc.

Annotation dans l’angle supérieur gauche du 1er feuillet : « Tâche, cher Olivier, de me bien déchiffrer et d’imprimer correctement. »

Juste Olivier (1807-1876) est un écrivain, poète, journaliste et érudit vaudois.

 

Références : Correspondance générale de Sainte-Beuve. Jean Bonnerot (Stock, 1935 – Vol. V, n°1549).

 

Plis d’usage, voir photos.