Loading...

Charles de GAULLE – Ses commentaires sur une nouvelle de Huysmans

Lettre autographe signée adressée à Maurice Garçon – [Paris], 28 juin 1964 – 2 pp. in-8 à son en-tête, enveloppe avec adresse autographe conservée.

 

« La déconvenue – peut-être un peu sentimentale – que Huysmans en éprouva s’accorde bien avec la mélancolie dont la retraite emplit M. Bougran »

1 600

1 en stock

1 en stock

Charles de GAULLE (1890 – 1970) – Militaire, homme d’État et écrivain

Lettre autographe signée adressée à Maurice Garçon – [Paris], 28 juin 1964 – 2 pp. in-8 à son en-tête, enveloppe avec adresse autographe conservée.

À propos d’une nouvelle inédite de J.-K. Huysmans

« Mon cher Maître, Je vous remercie de m’avoir adressé cette nouvelle de Huysmans et l’Avant-propos où vous-même expliquez pourquoi elle n’avait pas été publiée. La déconvenue – peut-être un peu sentimentale – que Huysmans en éprouva s’accorde bien avec la mélancolie dont la retraite emplit M. Bougran. Tout se tient et c’est ce que vous nous faites voir. […] »

La nouvelle de Huysmans, La Retraite de Monsieur Bougran, était restée inédite jusqu’en 1964, lorsque Maurice Garçon décide de la publier chez J.-J. Pauvert. Cette œuvre avait connu un destin singulier ; œuvre de commande, elle avait été proposée en 1888 à l’avocat britannique Harry Quilter pour sa revue The Universal Review dont l’ambition était de regrouper les écrivains les plus en vue. La nouvelle ayant été finalement refusée, Huysmans l’avait remisée, jusqu’à ce qu’un autre avocat décide de l’exhumer.

L’avocat Maurice Garçon (1889-1967) connu pour sa pugnacité, assit sa notoriété sur quelques causes célèbres, tant littéraires que criminelles, notamment celle de René Hardy, accusé à la Libération d’avoir livré Jean Moulin et dont il obtiendra l’acquittement, à deux reprises.

Bon état, voir photos.