Loading...

Constantin de VOLNEY – Au sujet de ses “Recherches nouvelles sur l’histoire ancienne”

Lettre autographe signée à Antoine Jay – Paris, 21 avril 1817 – 1 p. ½ p. in-8, adresse au verso du second feuillet.

 

« Pour quiconque aura lu mes calculs mathématiques de l’Antiquité, il deviendra impossible de supporter le radotage de Rollin, le pathos de Bossuet, et la pédanterie de Larcher »

350

1 en stock

1 en stock

This is Tooltip!

Constantin de VOLNEY (1757 – 1820) – Philosophe, historien et orientaliste

Lettre autographe signée à Antoine Jay – Paris, 21 avril 1817 – 1 p. ½ p. in-8, adresse au verso du second feuillet.

Volney, historien de l’Antiquité moyen-orientale et précurseur de l’historiographie moderne

« J’ai le plaisir de vous remettre mon livre dont je vous ai parlé, Recherches nouvelles sur l’histoire ancienne (c’est à dire sur de vieux contes que notre puérile crédulité travestit,, consacre, altère à son gré). Je ne mets pas sur votre patience et votre temps l’impôt de tout lire ; le sujet est fréquemment trop aride et trop compliqué de calculs de probabilités ; mais je crois que le premier volume tentera votre curiosité par la nouveauté et l’évidence des résultats, qu’indique sa table des chapitres ; quant à en faire l’annonce, qui serait la première quoiqu’imprimé depuis 3 ans, je laisse cela entièrement à votre prudence. Seulement il est bon que vous sachiez qu’imprimant ce livre à mes frais et risques, je ne l’ai fait tirer qu’à 500 exemplaires, parce que je l’ai jugé de nature à ne plaire en France qu’à un petit nombre de lecteurs ; et en effet, ce sont les allemands qui m’ont le plus consommé et qui dans le Journal de Gottingue entr’autres en ont parlé avec les éloges les plus distingués. Au point où j’ai porté la question ; tout ce qui depuis 200 ans a été compilé et répété sur l’histoire grecque et asiatique se trouve démontré faux dans son ensemble systématique et dans la plupart de ses détails, jusque et compris la fondation de l’empire perse cinq siècles et demi avant notre ère. Pour quiconque aura lu mes calculs mathématiques de l’Antiquité, il deviendra impossible de supporter le radotage de Rollin, le pathos de Bossuet, et la pédanterie de Larcher [par référence au Discours sur l’histoire universelle de Jacques-Bénigne Bossuet (1627-1704), aux écrits de Charles Rollin (1661-1741), historien du monde antique et à ceux de Pierre-Henri Larcher (1726-1812), archéologue orientaliste].

Tout est à refaire avant le règne d’Alexandre ; mais il faut des faiseurs : attendons les de la génération qui s’élève. Nous voyons par expérience que celle qui a vieilli dans l’erreur est incapable d’apprécier ou de recevoir la vérité : il le savait, cet homme profond, qui voulant former un peuple envahisseur, mena périr dans les sables du désert la génération nourrie des oignons de servitude. – Quant à l’annonce des Ruines, ne trouveriez-vous pas convenable, monsieur, d’attendre le retour de Mme Courcier absente pour six jours, pour prendre le jour qui lui conviendrait ? » [Volney allait faire paraître une nouvelle édition des Ruines en 1817, à Paris cher la veuve de Louis Courcier].

 

Volney consacra de longues années à l’étude des civilisation grecques, hébraïques, babyloniennes, assyriennes, et., dont il consigna le résultat dans ses Recherches nouvelles sur l’histoire ancienne. Il en fit paraître d’abord la deuxième partie en 1808-1809 sous le titre Chronologie d’Hérodote, puis les première et troisième parties en 1814 seulement.

Ami de Jefferson, client de Fouché, l’écrivain et journaliste Antoine Jay (1770-1854) avait une formation de juriste et embrassa les idées révolutionnaires. Exilé de 1796 à 1803 aux États-Unis, il s’y lia avec le président Thomas Jefferson. Devenu précepteur des fils de Fouché, qui avait été son professeur chez les Oratoriens, il fut employé auprès de lui au bureau littéraire du ministère de la Police générale.

Il publia de nombreux ouvrages littéraires et historiques, et fut élu à l’Académie en 1832.

 

Petites déchirures dues à l’ouverture sans atteinte au texte état, voir photos.