Loading...

Constantin de VOLNEY – L.A.S. évoquant le salon de Mme Helvétius

Lettre autographe signée [à Antoine Jay] – S.l., 15 juillet 1818. ½ p. in-12.

 

« En feuilletant mes anecdotes d’Auteuil j’en trouve une que le tableau des choses présentes rappelle souvent à ma mémoire »

200

1 en stock

1 en stock

Constantin de VOLNEY (1757 – 1820) – Philosophe, historien et orientaliste

Lettre autographe signée [à Antoine Jay] – S.l., 15 juillet 1818. ½ p. in-12.

Évocation du salon de Madame Helvétius à Auteuil dans les années 1770-1780

« En feuilletant mes anecdotes d’Auteuil j’en trouve une que le tableau des choses présentes rappelle souvent à ma mémoire. Je vous en adresse ci-joint le récit fidèle : je fus le témoin auditeur ; vous en ferez l’employ qui vous plaira, seulement je désire que mon nom ne soit pas accolé. Quand vous l’aurez lue, calculez ce qui se passe depuis deux générations et pesez le principe […] »

Ami de Jefferson, client de Fouché, l’écrivain et journaliste Antoine Jay (1770-1854) avait une formation de juriste et embrassa les idées révolutionnaires. Exilé de 1796 à 1803 aux États-Unis, il s’y lia avec le président Thomas Jefferson. Devenu précepteur des fils de Fouché, qui avait été son professeur chez les Oratoriens, il fut employé auprès de lui au bureau littéraire du ministère de la Police générale.

Il publia de nombreux ouvrages littéraires et historiques, et fut élu à l’Académie en 1832.

 

Bon état, voir photos.