Loading...

[D.-E. INGHELBRECHT]. Maurice RAVEL – L.A.S. adressée à Inghelbrecht

Lettre autographe signée adressée à Désiré-Émile Inghelbrecht – Paris, 16 décembre 1910 – 2 pp. sur un double feuillet in-8, enveloppe. Cachet de collection sur le second feuillet.

 

« je ne veux pas me laisser terminer l’année sans vous envoyer nos chaleureuses félicitations et les vœux sincères que nous faisons tous trois pour votre bonheur »

1 500

1 en stock

1 en stock

Maurice RAVEL (1875 – 1937) – Compositeur

Lettre autographe signée adressée à Désiré-Émile Inghelbrecht – Paris, 16 décembre 1910 – 2 pp. sur un double feuillet in-8, enveloppe. Cachet de collection sur le second feuillet.

Vœux de bonheur pour son mariage avec Colette Steinlen

« J’arrive sans doute bon dernier : un peu de négligence, beaucoup d’épreuves à corriger, enfin, grippe générale, dont ma mère n’est pas encore tout à fait remise. Néanmoins, je ne veux pas me laisser terminer l’année sans vous envoyer nos chaleureuses félicitations et les vœux sincères que nous faisons tous trois [sa mère, son frère cadet, Édouard, et lui-même] pour votre bonheur […] »

Le 25 novembre 1910, le compositeur D.-E. Inghelbrecht (1880-1965) épouse Renée Germaine Steinlen, dite Colette, fille du peintre et lithographe suisse Théophile Steinlen (1859-1923), qui alors demeure au 73, rue Caulaincourt.

De 1908 à 1917, Maurice Ravel réside au 4, avenue Carnot, dans un appartement qu’il affectionne particulièrement et où il composa plusieurs de ses œuvres majeures : Ma mère l’OyeValses nobles et sentimentalesTrois poèmes de Stéphane Mallarmé et le ballet Daphnis et Chloé.

 

Bon état général, voir photos.