Loading...

Erik SATIE – Sur la préparation de son ballet “Mercure” (1924)

Lettre autographe signée adressée au compositeur et chef d’orchestre Roger Désormière – [Paris], Dimanche 11 mai 1924 – 1 page in-12, au format carte-lettre, par pneumatique, adresse au verso.

 

« J’ai terminé toute l’orchestration des « Aventures de Mercure » depuis vendredi. Chic !… »

 

 

Réservé

Erik SATIE (1866 – 1925) – Compositeur et pianiste

Lettre autographe signée adressée au compositeur et chef d’orchestre Roger Désormière – [Paris], Dimanche 11 mai 1924 – 1 page in-12, au format carte-lettre, par pneumatique, adresse au verso.

À propos du ballet Mercure un mois avant sa création

« Cher Ami – Bonjour. Ça va ? J’ai terminé toute l’orchestration des « Aventures de Mercure » depuis vendredi. Chic !… Je suis allé, plusieurs fois, pour déposer cette dernière partie, rue Duroc… Je n’ai pu laisser ce manuscrit, n’y rencontrant personne de qualifié pour le lui remettre. Du reste, c’est au bon Comte (lui-même) que je désire transmettre cet objet (pour des raisons d’ordre économique & des plus monétaires). Oui.

Si vous avez besoin de cette fin (pour en faire faire des copies), vous me ferez plaisir de vous adresser, au plus tôt, audit bon Comte. Oui. Vive l’École d’Arcueil ! Oui. »

Le ballet Mercure est créé le mois suivant à La Cigale (15 juin) lors d’une des « Soirées de Paris » organisées par le comte Étienne de Beaumont (1883-1956). Roger Désormière assure la direction de l’orchestre, Léonide Massine, ancien associé de Diaghilev, en est le chorégraphe et les décors et costumes sont l’œuvre de Pablo Picasso. Ces Soirées se voulaient une tentative de rivaliser avec les Ballets Russes de Sergei Diaghilev et Mercure en fut l’œuvre la plus marquante, parvenant à réunir Picasso, Massine et Satie comme ce fut le cas pour le ballet Parade de Diaghilev en 1917.

Le 14 juin 1923, lors d’une prise de parole au Collège de France, Erik Satie avait officialisé la création de l’École d’Arcueil, dont Roger Désormière était un des cofondateurs, avec Henri Sauguet, Henri Cliquet-Pleyel et Maxime Jacob.

Références : Erik Satie – Correspondance presque complète, réunie et présentée par Ornella Volta, n° MXCIX, page 611.

Bon état, voir photos.