Loading...

Eugène DELACROIX – Au sujet de l’organisation du Salon de 1852

Lettre autographe signée adressée au peintre Nicolas Alexandre Barbier – [Paris], ce jeudi 15 [février 1851] – 1 page sur un double-feuillet in-8.

 

« Le jury ne sera probablement pas consulté pour le remaniement des tableaux et dans le cas où il le serait, il y a plusieurs membres au nombre desquels je suis qui se refuseront à cette besogne. »

1 200

Eugène DELACROIX (1798 – 1863) – Peintre

Lettre autographe signée adressée au peintre Nicolas Alexandre Barbier – [Paris], ce jeudi 15 [février 1851] – 1 page sur un double-feuillet in-8.

Le peintre est mécontent de l’organisation du Salon de 1852

« Le jury ne sera probablement pas consulté pour le remaniement des tableaux et dans le cas où il le serait, il y a plusieurs membres au nombre desquels je suis qui se refuseront à cette besogne. Ce que nous avons décidé a été exécuté tout de travers de sorte que nous aurions la responsabilité de nouveau et la mortification de ne pas avoir fait ce que nous jugeons convenable. Je compte m’abstenir de même pour le jury des récompenses. Cela tient à des questions analogues et au temps que cela me prendrait dans ce moment et qui est pour moi très précieux. Je vous promets cependant de vous recommander autant que je le pourrai à une personne de l’administration qui pourra peut-être faire ce que vous désirez. Je le désire  bien pour mon compte. Vous jugez ma position : elle est telle que j’aurais plus de chances de remplir de cette façon qu’à titre de juré. Je suis toujours bien à vous, de cœur et de souvenir. »

Eugène Delacroix renonce à participer au Salon de 1852, après avoir participé au jury de 1850 et 1851. Jusqu’alors le jury d’admission était entièrement électif, à partir de 1852, la moitié du jury d’admission est élue alors que l’autre moitié est nommée par l’administration. Après avoir exposé au Salons précédents, aucune de ses œuvres ne sera présentée au Salon de 1852.

Le peintre Nicolas Alexandre Barbier (1789-1864) est le père de Jules Barbier, dramaturge et célèbre librettiste. Il était sous-intendant militaire pendant la campagne de Russie et fut blessé lors du passage de la Bérézina. Il participa à la campagne de Saxe et à la bataille de Waterloo. Rendu à la vie civile, il se consacre à la peinture, devient titulaire de la chaire de dessin au collège Henri IV et professeur de dessin des enfants de Louis-Philippe.

 

Bon état, voir photos.