Loading...

Fr.-René de CHATEAUBRIAND – Il rend hommage aux poèmes de Delphine de Girardin

Lettre autographe signée adressée à Delphine Gay, future Delphine de Girardin – Paris, le 7 mars 1824 – 2 pp. sur un feuillet double in-4.

 

« Vous avez raison de dire de vous : “Pour calmer bien des maux, je sens qu’on m’a choisie”
Je suis un de ces malades que vous guérissez par vos chants. »

1 600

1 en stock

1 en stock

François-René de CHATEAUBRIAND (1768 – 1848) – Écrivain et homme politique, précurseur du Romantisme

Lettre autographe signée adressée à Delphine Gay, future Delphine de Girardin – Paris, le 7 mars 1824 – 2 pp. sur un feuillet double in-4.

Commentaires élogieux citant quelques vers de la poétesse

« J’ai voulu Mademoiselle, lire vos essais poétiques avant d’avoir l’honneur de vous répondre. J’ai retrouvé partout votre talent perfectionné. Vous avez le bonheur d’être belle et vous n’avez point à vous repentir comme Magdeleine. Vous avez raison de dire de vous : “Pour calmer bien des maux, je sens qu’on m’a choisie”
Je suis un de ces malades que vous guérissez par vos chants.

Offrez, je vous prie, Mademoiselle mes hommages à Madame Gay et recevez avec mes félicitations les plus sincères, mes remerciements les plus empressés. »

Delphine Gay dédie son poème Le bonheur d’être belle à Madame Récamier, il est inséré dans le recueil les Essais poétiques qui paraît pour la première fois en 1824. Magdeleine, poème en 6 chants, figure également dans ce recueil, de même que La Tour du Prodige, dont sont extraits les vers :

« Pour calmer bien des maux je sens qu’on m’a choisie,

Viens m’aider ; sois pour moi l’ange de poésie

Qui donne le secret de charmer les douleurs. »

La poétesse soumet ses poèmes à Chateaubriand qu’elle consulte avant la parution de son recueil. Ce dernier se montre enthousiaste, un peu trop peut-être, à sa sortie le recueil remportera un succès mitigé.

Sur Chateaubriand et la dédicataire du poème. Après leur rencontre en 1817 dans le salon de Madame de Staël, Chateaubriand vécut avec Madame Récamier une relation passionnelle, ponctuée de prises de distance au gré de ses missions diplomatiques. En 1823, avait débuté l’expédition d’Espagne dans laquelle Chateaubriand tiendra un rôle de premier plan, notamment comme conseiller du duc d’Angoulême au moment du siège de la ville de Cadix. Pendant cette période les deux amants se sont donc éloignés mais se retrouveront en 1825 pou renouer une amitié forte et fidèle.

Fille de la salonnière et femme de lettres Sophie Gay, Delphine Gay épousera en 1831 Émile de Girardin, fondateur du journal La Presse (première parution en juillet 1836). Elle est propulsée très tôt dans les milieux artistiques et littéraires par sa mère qui tient un salon très en vue, au 11 de la rue Saint-Georges, puis au 41 rue Laffitte.

Plis d’usage, voir photos.