Loading...

Jean Sylvain BAILLY – Sur la publication de l'”Histoire de l’astronomie moderne”

Lettre autographe signée adressée à l’abbé Paolo Frisi – [Paris], ce 6 juillet 1782 – 1 page sur un feuillet double in-8, adresse en dernière page : Monsieur l’abbé Frisi professeur impérial de mathématiques, des académies de Londres, de Berlin et correspondant de celle de Paris. a Milan.

 

« Je vous adresse, Monsieur, et cher ami, le troisième volume de l’histoire de l’astronomie moderne. C’est la partie délicate, car il s’agit de gens vivants. »

1 000

1 en stock

1 en stock

This is Tooltip!

Jean Sylvain BAILLY (1736 – 1793) – Mathématicien, astronome et homme politique

Lettre autographe signée adressée à l’abbé Paolo Frisi – [Paris], ce 6 juillet 1782 – 1 page sur un feuillet double in-8, adresse en dernière page : Monsieur l’abbé Frisi professeur impérial de mathématiques, des académies de Londres, de Berlin et correspondant de celle de Paris. a Milan.

Sur la publication du troisième volume de l’Histoire de l’astronomie moderne et son inimitié avec d’Alembert

« Je vous adresse, Monsieur, et cher ami, le troisième volume de l’histoire de l’astronomie moderne. C’est la partie délicate, car il s’agit de gens vivants. Cependant je n’ai touché les choses qu’en général, je n’ai pris que les grands objets, mais avec un désir sincère d’être juste. Je ne crois pas m’être écarté beaucoup de la justice. Je l’ai satisfaite […] en parlant des gens dont j’ai à me plaindre […] de même j’ai parlé de mr d’Alembert, qui depuis douze ans m’a bien fait tout le mal qu’il a pu. Si je ne suis pas malheureux c’est grâce à mon caractère […]. J’aurais voulu que mon plan me permît de m’étendre davantage en ce qui vous concerne, mas la matière est vaste, j’ai été obligé de la resserrer […]. »

L’abbé Paolo Frisi (1728-1784), mathématicien et astronome, entretint une amitié durable avec Jean Sylvain Bailly. Celui-ci lui apporta notamment son soutien lorsqu’il devient correspondant de l’Académie royale des sciences de Paris. Il travailla notamment sur les phénomènes électriques et sur la lumière, qu’il liait à la notion d’éther. En astronomie, à la suite de Newton, ses travaux concernent la gravitation et le mouvement de la lune. Il est également l’auteur d’une série d’ouvrages consacrés entre autres à Galilée, Newton et d’Alembert.

Manque à l’ouverture du cachet, sans atteinte au texte, voir photos.