Loading...

Johannes BRAHMS – Belle C.A.S. à son éditeur et ami Fritz Simrock

Carte autographe signée adressée à son éditeur Fritz Simrock – Ischl, 31 août 1890 – 1 page in-12 oblong, au verso, adresse et marques postales.

 

Belle carte amicale annonçant sa participation à un baptême chez les Schnitzler

4 200

1 en stock

1 en stock

Johannes BRAHMS (1833-1897) – Compositeur, pianiste et chef d’orchestre

Carte autographe signée adressée à son éditeur Fritz SimrockIschl, 31 août 1890 – 1 page in-12 oblong, au verso, adresse et marques postales.

Belle carte amicale annonçant sa participation à un baptême chez les Schnitzler

« Ihre ganze jetzige Reise machte ich doch gar zu gern mit – bis zum Bären in Lichtenthal. Dahin hatte ich vor zu gehen, aber ich darf jetzt nicht so nah an Köln kommen. Schnitzlers verlangen mich zu einer Taufe am 11ten September ! (Natürlich ein Enkel) “Erinnerungen” habe ich auch und in Bönigen auch – vielleicht ähnliche wie Ihre Töchter !? Ich denke an Mutter Stockhausen, die dort versuchte, singende Küchlein zu hüten […] »

Traduction : J’ai suivi avec plaisir votre récent voyage – jusqu’à l’Ours de Lichtenthal. J’avais prévu de m’y rendre, mais je ne dois pas m’approcher si près de Cologne à présent. Les Schnitzler me demandent de me joindre à un baptême le 11 septembre ! (un petit-enfant, bien sûr). J’y ai des “souvenirs” aussi, ainsi qu’à Bönigen – comme tes filles peut-être !? Je pense à Mère Stockhausen, qui là-bas tentait de surveiller ses petits gâteaux chantants […] »

En poste dans l’administration, prenant une part active dans les institutions musicales, mais également pianiste occasionnel, Robert Schnitzler (1825-1897) et sa famille comptent parmi les proches de Johannes Brahms. Il est un de ses plus précoces admirateurs et, en 1858, lui propose de succéder à Eduard Franck au Conservatoire de Cologne, ce que Brahms refuse. À la mort de Ferdinand Hiller (1811-1885), son fils Viktor et lui-même incitent Brahms à prendre la direction du Conservatoire, proposition que le compositeur décline également. Brahms acceptera en revanche d’être le parrain du second enfant de Viktor Schnitzler (1862-1934), Olga Johanna (1890-1970), à l’occasion du baptême dont il est question ici.

Entre 1890 et 1894, le compositeur se retire à plusieurs reprises dans la station de Ischl, où il composera plusieurs de ses œuvres.

Références : Brahms’ Briefwechsel mit Fritz Simrock (Éd. Deutsche Brahms-Gesellschaft, 1974), vol. XII, page 25.

 

Bon état, voir photos.