Loading...

[MUSIQUE]. Nadia BOULANGER – Intéressante lettre, où elle développe sa biographie

Lettre autographe signée à un imprimeur – Paris, [c.1910-1912] – 2 pp. sur un double feuillet in-8, à son adresse en coin.

 

« Travaille actuellement à la Ville Morte de Gabriele d’Annunzio en collaboration avec Raoul Pugno avec lequel elle donna plusieurs concerts à 2 pianos »

400

1 en stock

1 en stock

Nadia BOULANGER (1887 – 1979) – Pianiste, compositrice et pédagogue

Lettre autographe signée à un imprimeur – Paris, [c.1910-1912] – 2 pp. sur un double feuillet in-8, à son adresse en coin.

Jolie lettre dans laquelle la pianiste présente son curriculum vitæ

« Cher Monsieur, Je vous envoie une mélodie éditée car je n’ai pas pu retrouver celles que j’ai manuscrites, les ayant probablement laissées à Gargenville – Tout est en règle avec Hamelle – Je vous demanderai donc d’ajouter : Publié avec l’autorisation de Mr J. Hamelle – 22, Bvd Malesherbes.

Espérant vous voir le 19 – vous recevrez l’invitation de maman ces jours-ci, je vous assure, Cher Monsieur de mes sentiments bien sympathiques.

N.B. née à Paris le 16 septembre 1887 fille d’Ernest Boulanger compositeur et professeur au Conservatoire.

Etudes au Conservatoire

1er Prix d’harmonie en 1903

1er Prix de fugue, d’orgue et d’accompagnement en 1904

2d Grand Prix de Rome en 1908 dans les classes de Chapuis, Gabriel Fauré, Guilmant, Vidal et Widor.

Mélodies avec orchestre exécutées chez Chevillard en 1909 – Dnégouchka chez Colonne en 1909 – d’autres mélodies à Symphonia sous la direction de Paul Vidal.

Travaille actuellement à la Ville Morte de Gabriele d’Annunzio en collaboration avec Raoul Pugno avec lequel elle donna plusieurs concerts à 2 pianos – » 

La Ville Morte est la principale œuvre de Nadia Boulanger. L’opéra est composé en collaboration avec Raoul Pugno, avec un texte de Gabriele d’Annunzio. La création, prévue à l’Opéra-Comique, n’aura jamais lieu en raison du déclenchement de la Grande Guerre.

Bon état, voir photos.