Loading...

[NAPOLÉON III]. Impératrice EUGÉNIE – Lettre de condoléances au décès de son amie

Lettre autographe signée adressée à Flore-Angélique Regnaud de Saint-Jean d’Angély, fille adoptive du maréchal, épouse d’Edmond Davillier, premier écuyer de Napoléon III – Farnborough Hill (au sud-ouest de Londres), 3 avril 1890 – 4 pp. in-8, papier bleuté, deuil.

 

« elle prit part à tous nos malheurs, dans toutes les étapes douloureuses de ma vie je savais qu’elle souffrait avec moi… »

250

1 en stock

1 en stock

This is Tooltip!

Eugénie de MONTIJO (1826 – 1920) – Impératrice des Français (1853-1870), épouse de Napoléon III

Lettre autographe signée adressée à Flore-Angélique Regnaud de Saint-Jean d’Angély, fille adoptive du maréchal, épouse d’Edmond Davillier, premier écuyer de Napoléon III – Farnborough Hill (au sud-ouest de Londres), 3 avril 1890 – 4 pp. in-8, papier bleuté, deuil.

Sa profonde tristesse à la disparition de son amie, la maréchale Regnaud de Saint-Jean d’Angély

« J’espère [que] vous aurez reçu mon télégramme. Je ne puis me consoler de n’avoir pas revu la chère maréchale [Regnaud de Saint-Jean d’Angély] lors de mon passage par Paris. Sa mort m’afflige profondément, elle prit part à tous nos malheurs, dans toutes les étapes douloureuses de ma vie je savais qu’elle souffrait avec moi, elle aimait les miens et leur était restée fidèle, c’est un lien du passé qui se brise, la place qu’elle laisse vide ne peut plus se combler, mais je m’oublie en parlant de mon chagrin, je ne dis rien du votre qui doit être bien profond et ainsi que celui de monsieur Davilliers – Je me serais fait représenter aux obsèques de la chère maréchale si elles n’avaient pas eu lieu à la campagne. De cœur je suis auprès de vous, et je prie pour elle avec vous. Nos prières se joindront car pour elles il n’y a pas de distances. […] »

Bon état, voir photos.