Loading...

Paul CEZANNE – Belle lettre nostalgique, une des dernières adressées à son fils

Lettre autographe signée adressée à son fils Paul – [Aix-en-Provence] Vendredi [20] Juillet 1906 – 3 pp. ½ in-8, enveloppe, datée du 3 septembre 1906, avec destinataire : Monsieur Paul Cezanne / 16, rue Duperré / Paris IX.

 

« Bonjour à Maman et à toutes les personnes qui se souviennent encore de moi. Bonjour à Madame Pissarro, – comme tout est déjà lointain et pourtant si rapproché. »

20 000

1 en stock

1 en stock

Paul CEZANNE (1839 – 1906) – Peintre

Lettre autographe signée adressée à son fils Paul – [Aix-en-Provence] Vendredi [20] Juillet 1906 – 3 pp. ½ in-8, enveloppe, datée du 3 septembre 1906, avec destinataire : Monsieur Paul Cezanne / 16, rue Duperré / Paris IX.

« Sais-tu où est la petite esquisse des Baigneurs »

Une des dernières lettres à son fils, empreinte de nostalgie et évoquant Pissarro

Trois mois avant sa disparition, le peintre travaille à Aix, par un été torride, son diabète le contraint à peindre à la fraîche.

« Mon cher Paul,

Ce matin, ma tête se trouvant assez dégagée, je réponds à tes deux lettres, dont j’ai toujours le plus grand plaisir. [De] Quatre heures et demie du matin à huit heures la température sera supportable. Je continue mes études, il faudrait être jeune et en faire beaucoup, l’atmosphère est quelquefois poussiéreuse et d’un ton lamentable. Ce n’est beau qu’en certains moments.

Je te remercie des nouvelles que tu me donnes. Je poursuis mon bonhomme de chemin. Bonjour à Maman et à toutes les personnes qui se souviennent encore de moi. Bonjour à Madame Pissarro, – comme tout est déjà lointain et pourtant si rapproché. – Ton père qui vous embrasse tous les deux.

Je n’ai pas encore vu ta tante, je lui ai envoyé ta première lettre. Sais-tu où est la petite esquisse des Baigneurs. »

Fils unique du peintre et d’Émilie Hortense Fiquet, Paul Cezanne (1872-1947) est né hors mariage – celui-ci aura lieu le 28 avril 1886 – Il vit avec sa mère à Paris, où il suit une carrière de publiciste.

Cezanne et Pissarro vécurent très proches pendant près de 20 ans, depuis leurs débuts en peinture, jusqu’au milieu des années 1880. Très souvent les deux artistes travailleront ensemble, sur le même motif ou en atelier, sur les mêmes sujets ou les mêmes lieux. En septembre 1906, quelques jours avant sa mort, il enverra une toile pour une exposition en hommage à Pissarro, avec comme titre au catalogue : Cezanne, élève de Pissarro.

 

Références : La lettre apparaît dans le fonds Vollard et est référencée p. 71 dans Paul Cezanne. Cinquante-trois lettres (Jean-Claude Lebensztejn. Paris, L’Échoppe, 2011) et p. 316 dans Paul Cezanne, correspondance (John Rewald. Paris, Grasset, 1978). Notre datation s’inspire de cette dernière référence.

 Discrète réparation sur une fente, hors texte, voir photos.