Loading...

Pierre LOTI – Intéressante C.A.S. évoquant son éditeur (1913)

Carte autographe signée à son amie Suzanne Lettré, relieuse – [Rochefort, 1913] – 2 pp. in-16 (8,8 X 14,5 cm).

 

« hélas ! il faut attendre l’issue d’un différend qui vient de surgir entre nous et pourrait tourner en procès »

150

1 en stock

1 en stock

Pierre LOTI (1850 – 1923) – Écrivain et officier de marine

Carte autographe signée à son amie Suzanne Lettré, relieuse – [Rochefort, 1913] – 2 pp. in-16 (8,8 X 14,5 cm).

Intéressante carte évoquant ses démêlés avec son éditeur

« Pourquoi je ne vous écrivais pas, ma chère amie, ni à vous ni à personne…c’est que je suis, moi aussi dans l’angoisse, et surtout dans la lassitude de l’angoisse. Pourtant je pense bien à vous ; je voudrais savoir comment vous allez arranger votre vie, où vous habiterez, etc. – Oui, je pense aller à Paris avant que vous en partiez.

La recommandation pour C. Lévy. Depuis 20 ans que j’en donne, de ces recommandations là, à mes amis, il n’en a jamais tenu aucun compte. À vous, j’en demanderais une plus pressante encore ; mais, hélas ! il faut attendre l’issue d’un différend qui vient de surgir entre nous et pourrait tourner en procès. »

En 1913 surgit une polémique entre Pierre Loti et son éditeur Gaston Calmann-Lévy. Jugeant insuffisants les revenus qu’il tirait de ses publications, Loti menaça son éditeur d’un procès pour obtenir réparation. En novembre 1913, l’écrivain se plaint : « Voici trente-cinq ans que j’apporte annuellement un ruisseau d’or dans votre maison – où j’ai été traité jadis avec la dernière rigueur. Je n’exagère pas en disant que depuis plusieurs années je vous rapporte un bénéfice net de 50 000 F par an au moins. Quant à moi, je suis aussi pauvre que devant – du moins du fait de la littérature » (Lettre de Pierre Loti à Gaston Calmann-Lévy du 26 novembre).

En réponse à ses accusations, l’éditeur produira un décompte précis lui prouvant que les revenus de son activité le plaçaient très honorablement parmi les auteurs contemporains, l’amenant à s’interroger sur les éléments de son train de vie et l’invitant à la retenue.

Pierre Loti était en relation avec la relieuse Suzanne Lettré depuis 1906, elle réside à Paris, au 85 avenue des Ternes, puis à partir de 1914 au 62, rue du Ranelagh.

 

Bon état, voir photos.